Théâtre

OPENING NIGHT
90 minutes

On connaît principalement "Opening Night" pour le film réalisé par John Cassavetes en 1977, avec Gena Rowlands. On sait moins que cette fable sur les coulisses du monde du théâtre a d’abord été une pièce de John Cromwell (elle-même inspirée de La Mouette de Tchekov), créée à Broadway dans les années 1960. Fasciné par les innombrables perspectives qu’offre le dialogue entre la scène et l'écran, Cyril Teste nous embarque avec passion dans les coulisses de la création. Pour son grand retour au théâtre, Isabelle Adjani brouille les frontières entre l’actrice et la femme, entre le jeu et le réel. Opening Night est une sorte d’autoportrait rêvé d’une actrice face aux fantômes de ses rôles.

CELLE QUE VOUS CROYEZ
100 minutes

À travers plusieurs tableaux et à l'image d'une variation sur un même thème, le spectacle tiré du roman « Celle que vous croyez » déplie et fait s'entremêler l'histoire de Claire Millecam, 49 ans, professeure en littérature comparée et Camille Laurens, autrice du roman adapté en question.

PENTHESILEE
150 minutes

Ce soir par permission spéciale, Penthésilée, pièce canine. Personnages : des héros, des roquets, des femmes. L’héroïne déchire celui qu’elle aime, et le dévore, poils et peau, jusqu’au bout. » C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public. Son écriture est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Kleist souffle en moi comme une vessie de cochon, pour reprendre les mots de Kafka.

L'ABATTAGE RITUEL
90 minutes

Gorge Mastromas est un salaud et l’assume. Il a l’argent et le pouvoir. Adolescent, Gorge est aimable et prévenant, mais jamais la vie ne le récompensera de sa gentillesse. Au contraire, elle va le confiner aux seconds rôles : il est transparent, invisible... A 20 ans, tandis que son employeur est au bord de la ruine, une chance unique s’offre à Mastromas de faire partie du camp des vainqueurs. Il ne s’embarrasse plus des convenances, et s’approprie ce qui lui plaît, jusqu’à devenir un des chefs d’entreprise les plus prospères du monde... Quitte à surfer sur la morale. L’empire de Gorge Mastromas, il le bâtit sur trois règles d’or : 1. Quand tu veux quelque chose, prends-le, 2. La seule chose requise pour prendre ce que tu veux c’est ta volonté absolue et ta faculté de mentir, 3.

LA TOILE D'ARAIGNEE
120 minutes

« La toile d’araignée » fusionne les règles de la comédie populaire avec une critique de la société britannique sur fond d'une intrigue palpitante.

LA CHUTE
80 minutes

« L’essentiel est de pouvoir tout se permettre, quitte à professer de temps en temps, et à grands cris, sa propre indignité. »

PROPAGANDA
120 minutes

Edward Bernays, neveu de Sigmund Freud, a traversé le 20e siècle sans que l’on se souvienne de son nom, mais il a transformé le monde, dans l’ombre. D’abord producteur de théâtre et agent d’artistes, il est devenu publicitaire puis conseiller politique et a développé une théorie, basée sur les acquis de la psychologie, visant à manipuler les masses. En comprenant que le pouvoir serait entre les mains de ceux qui sont capables d’influencer les choix des foules, Bernays a contribué à la croissance du capitalisme en défendant et encourageant une économie basée sur le développement du désir individuel.

MACBETH (LINI)
90 minutes

Macbeth n'est pas l’ombre, mais la nuit. Le mal n'y est pas relatif, mais absolu. La pièce nous plonge dans l'étroit abîme qui sépare le cauchemar de la réalité monstrueuse. Avec sa manière médiévale de s'approcher des forces obscures et irrationnelles et d'aborder l'énigme du meurtre de l'homme par l'homme et la culpabilité qui s'ensuit, Shakespeare convoque dans les ténèbres d'étranges et hideuses créatures - les hommes - toutes en proie à une maladie incurable et contagieuse. Celle de l'ambition criminelle et du pouvoir corrupteur. Car quand elle n'est pas encadrée par une conscience et une morale, l'ambition ne mène qu'à l'échec. Quant au pouvoir, tout le monde le sait, il échoit à ceux qui le désirent le plus. La fin justifiant les moyens... Puis une fois entre leurs mains...

CRANE
135 minutes

Anthropologue et psychanalyste, Patrick Declerck raconte son opération d’une tumeur au cerveau à travers un double fictif et la technique de la chirurgie éveillée, par laquelle le patient, crâne ouvert et conscient, répond durant plusieurs heures à des exercices simples, guidant par ses réponses le chirurgien qui l’opère.

Récit clinique intense et haletant, le spectacle, porté par Declerck en personne sur scène, voit trois acteurs de la compagnie se succéder face à lui sous l’oeil attentif du metteur en scène. Chacun d’entre eux vient raconter au spectateur une étape de son parcours médical et, à travers celui-ci, l’évolution de son rapport à l’altérité, à la mort, au sens de l’existence.

ARIANE (EU)PHONIE
70 minutes

Ce spectale est un deuxième volet d'une triologie. Le premier volet (ARANCE - avoid shooting blacks) était centré sur la question du lien entre la migration et l'exploitation capitaliste, voyant dans le developpement des bidonville en Europe le signale d'une dangeurese emarginalisation de l'Autre. ARIANE (eu)phonie s'interesse à la question des hotspot: des camps de refugees crées par l'UE suite à l'accord avec la Turquie en mars 2016 pour répondre aux flux migratoirs provenant de la Syrie et du Moyen Orient. Qu'est-ce que signifie un camp de refugees dans notre rapport à l'Autre? Quels droits humain y sont presents? A qui cela profite? Que devenons-nous, façe à ces camps?

ether_after.png

ETHER/AFTER

de Armel Roussel
comment_je_suis_devenu_un_super_hero.jpg

COMMENT JE SUIS DEVENU SUPER-HEROS

de Douglas Attal
ballon_bandit.png

BALLON BANDIT

de Didier Poiteaux
notre_dame_de_paris_debroux_thierry.png

NOTRE DRAME DE PARIS

de Thierry Debroux
logo_inverse

Chargement...