Opéra

DER SCHAUSPIELDIREKTOR
1 minutes

La Monnaie - Palais des Beaux-Arts:

DE KINDEREN DER ZEE
1 minutes

La Monnaie:

Pour la saison 2020-21, la Monnaie s'engage plus que jamais dans la redécouverte de l'opéra flamand. Il faut dire que les oeuvres belgo-néerlandaises destinées à la scène sont plutôt rares. C’est pourquoi, la performance de Lodewijk Mortelmans « Les enfants de la mer » est un signal important au niveau de la remise à l’honneur de ce répertoire parfois négligé. C'est la toute première fois que cet opéra résonne au cœur du Muntschouwburg, car après sa création à Anvers en 1920, cette composition a plongé dans l'oubli. Exactement cent ans plus tard, le directeur musical Alain Altinoglu remonte à la surface ces « Enfants de la mer » et La Monnaie remet l'opéra à sa place méritée dans la mémoire collective des mélomanes belges.

DER ROSENKAVALIER
1 minutes

Après des années à travailler en profondeur des opéras italiens – notamment pour la Monnaie avec le doublé récent Cavalleria Rusticana & amp/ Pagliacci - le metteur en scène vénitien Damiano Michieletto s'empare de Richard Strauss. Der Rosenkavalier, sans doute l’opéra le plus populaire du compositeur allemand, raconte l'histoire du baron Ochs auf Lerchenau épris de Sophie von Faninal bien plus jeune que lui. L’engagement de mariage vole en éclats lorsque la jeune noble s’éprend à son tour d’Octavian, jeune "Rosenkavalier". Par sa lecture drôle et poétique de l’oeuvre, Michieletto délaisse une approche traditionnelle façon perruque poudrée pour donner à l’opéra de Strauss une nouvelle impulsion plus onirique et très originale.

TRILOGIA DA PONTE
635 minutes

La Monnaie fait le pari de représenter les trois opéras de Wolfgang Amadeus Mozart et du librettiste Lorenzo Da Ponte dans cette nouvelle conception sous forme de trilogie, comme s’il s’agissait d’une comédie humaine en trois volets.

Tous les événements de la Trilogia Mozart Da Ponte ont lieu à l’intérieur d’un immeuble dans lequel vivent et évoluent les personnages. Les focus successifs sur la vie fourmillante de cet immeuble donnent peu à peu à voir Le nozze di Figaro, Così fan tutte et Don Giovanni comme une série de fiction, une saga familiale. Progressivement, nous en apprenons davantage sur les personnages qui la composent et sur ce qui les relie.

CE QUI VIT EN NOUS
70 minutes

Au beau milieu d’un espace inconnu, un jeune homme amnésique tente de rassembler des bribes de souvenirs pour y trouver la raison de sa présence. Une infirmière le rejoint mais ne parvient pas à l’éclairer sur sa situation. Après diverses hypothèses absurdes, le rideau se lève sur la réalité : il s’agit d’une salle d’autopsie. Ce qui vit en nous est une comédie chantée dans laquelle chacun des personnages pose la question de la mort et de son omniprésence dans l’esprit de tout être vivant. Tour à tour, ils dressent à leur façon le portrait de cette sensation d’« inquiétante étrangeté », comme la nommait Freud. Elle est le lieu où le quotidien se mue en ombre et où le vivant et l’inanimé entrent en collusion. Elle se loge ainsi dans tout ce qui nous est familier.

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
sacrifice1.jpg

LA FILLE DU SACRIFICE

de Réhab Mehal
les_intranquilles.png

LES INTRANQUILLES

de Joachim Lafosse
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
logo_inverse

Chargement...