9. EN COURS MINFIN ATTESTATION FISCAL

Dimanche
80 minutes

Les compagnies Focus et Chaliwathé collaborent pour la première fois ensemble autour d'un projet commun. Nous sommes dans un futur proche… L’Humanité a échoué à opérer une transition écologique face à la rapidité et à l'accélération du dérèglement climatique.
C’est officiellement la fin du monde connu.

Entre onirisme et réalité, Dimanche dépeint le portrait d’une humanité saisie par le chaos en total décalage avec son époque. On voit alors se déployer la surprenante inventivité de l’être humain pour tenter de préserver son quotidien, jusqu’à l’absurde L’histoire se déroule en trois actes traitant trois catastrophes climatiques et leurs conséquences directes sur la vie d’une famille : la hausse des températures, la violence des ouragans et les tsunamis.

Lichens
90 minutes

Fascinée depuis toujours par l’animation en tant qu’art du mouvement, Karine Ponties s'inspire du « Conte des contes », film d'animation russe couronné de Youri Norstein, condensé de poésie dans lequel résonne l’histoire du 20ème siècle, pour la création d'une pièce où la réalité poétique naît des oppositions de réalités créées par le montage ou les métamorphoses. C’est une pièce non narrative pour six interprètes, de six scènes distinctes, chacune portant son grain particulier, travaillé dans l’épaisseur de l’image. Un paysage diaphane, composé de figures archétypales, un minotaure, une petite fille et sa corde à sauter ; un coin terreux, d’où émergent le détail de muscles et d’os ; une salle de bain qui se retourne sur elle-même…

C'EST TA VIE
50 minutes

C’est ta vie est un projet de création de de la compagnie 3637 porté par Sophie Linsmaux et Coralie Vanderlinden, abordant la thématique du toucher, des relations et de la sexualité naissante à destination des adolescents de 10 à 14 ans. L’idée de ce spectacle a pour point de départ le livre de l’auteur Thierry Lenain C’est ta vie ! l’encyclopédie qui parle d’amitié, d’amour et de sexe aux enfants.

HURLER SOUS LA LUNE
80 minutes

Dans ce nouveau projet Mathias Varenne s’empare de traditions populaires liées à l’oralité : Raconter des histoires.
Pas de récits nationaux, ni de récits Historiques avec un grand « H » - Non ! Des histoires avec un « h » minuscule.
A travers une création protéiforme mêlant textes, vidéo-lumière, son et chant, Hurler sous la lune fait le choix de dire que notre monde enfermé dans ses méandres pragmatiques a définitivement besoin de nouveaux récits, de nouvelles images, de nouveaux héros, de nouveaux rêves.
Hurler sous la lune a le désir de « Ré-écrire », de « Re-dire », de « Re-voir », de « Re-chanter » notre histoire pour tenter de la « trans-former », de voir à travers le réel les possibles qui sont là et que nous n’avions peut-être pas vus la première fois.

LE LABYRINTHE DES MIGRATIONS
70 minutes

Ecrit et mis en scène par Jamal Youssfi, directeur artistique de la Compagnie des Nouveaux Disparus, "Le Labyrinthe des Migrations" proposera une réflexion sur la question de l'interculturalité en lien avec les défis que présentent aujourd'hui la thématique de la migration.

LE CHEVALIER D’EON
90 minutes

Parmi les grands travestis de l’histoire, Charles Geneviève Louis Auguste André Timothée d’Eon de Beaumont, dit Le chevalier d’Eon, est certainement celui qui demeure le plus énigmatique et suscita une grande controverse en préservant jusqu’à la fin de sa vie l’ambiguïté au sujet de son sexe. Né à Tonnerre en 1728, il y commence des études qu’il poursuivra ensuite à Paris. Diplômé en droit civil et en droit canon, il s’inscrit comme avocat au Parlement de Paris le 22 août 1748. Homme aux traits délicats, excellent cavalier et fine lame, il est aussi l’auteur doué de Considérations Historiques et Politiques, ouvrage remarqué qui lui vaut d’être connu de l’entourage du roi Louis XV qui le nommera censeur royal pour l’Histoire et les Belles-Lettres.

Quand l'homme a mangé la terre aka Le Grand Dérèglement
Couleur  -  104 minutes

Depuis le début de « l’ère industrielle », l’intelligence déployée par l’homme est immense. Mais, en regard du « progrès », la crise environnementale est elle aussi immense. Immense et irréversible.

L’impact de l’homme sur la nature est tel que celui-ci est devenu une force géologique. Le système Terre est entré dans une nouvelle période : l’Anthropocène, l’ère de l’homme.

Que s’est-il passé ? Comment en sommes nous arrivés là ?

Le grand dérèglement trace une fresque dans laquelle se croisent l’exploitation des énergies fossiles, le développement de la chimie, le nucléaire, les guerres et les impérialismes, la production et la consommation de masse, le lobbying des industriels et les choix politiques qui ont fait notre l’histoire.

OPENING NIGHT
90 minutes

On connaît principalement "Opening Night" pour le film réalisé par John Cassavetes en 1977, avec Gena Rowlands. On sait moins que cette fable sur les coulisses du monde du théâtre a d’abord été une pièce de John Cromwell (elle-même inspirée de La Mouette de Tchekov), créée à Broadway dans les années 1960. Fasciné par les innombrables perspectives qu’offre le dialogue entre la scène et l'écran, Cyril Teste nous embarque avec passion dans les coulisses de la création. Pour son grand retour au théâtre, Isabelle Adjani brouille les frontières entre l’actrice et la femme, entre le jeu et le réel. Opening Night est une sorte d’autoportrait rêvé d’une actrice face aux fantômes de ses rôles.

PENTHESILEE
150 minutes

Ce soir par permission spéciale, Penthésilée, pièce canine. Personnages : des héros, des roquets, des femmes. L’héroïne déchire celui qu’elle aime, et le dévore, poils et peau, jusqu’au bout. » C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public. Son écriture est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Kleist souffle en moi comme une vessie de cochon, pour reprendre les mots de Kafka.

LUDUM
75 minutes

LUDUM raconte l'histoire d'un groupe d'habitants qui présentent tous la même particularité, la même bizarrerie : ils sont libres d'être et de faire ce qu'ils veulent. A LUDUM, société ultra-intégrante où les lubies des uns et des autres coexistent en parfaite harmonie et où le jeu est loi. Dans cette pièce chorégraphique pour 6 danseurs interprètes, Anton Lachky interroge la notion de "mode", ce désir irrépressible et commun à tous d'appartenir d'un groupe, de répondre et correspondre aux diktats ambiants et d'être conditionné par ce désir dans nos choix les plus essentiels.

silent_treatment.png

THE SILENT TREATMENT

de Caroline Strubbe
mastemah.jpg

MASTEMAH

de Didier Daarwin
logo_inverse

Chargement...