3. EN RECHERCHE DE FINANCEMENT

LE PARADIS
Couleur  -  90 minutes

Placés dans un centre de redressement pour mineurs, un lieu régi par l’ordre et la discipline, Joe et William tombent amoureux.

Pour s’aimer, ils devront transgresser la loi.

LA DELEGATION DU VIDE
210 minutes

La social-fantasy que nous décrivons dans le spectacle "Remarque Utile", utilise l'univers des arts pour tracer un trait d'union entre le monde réel et le monde magique du théâtre. A coup d'allégories, de métaphores filées, de paraboles, nous faisons un parallèle entre la machinerie théâtrale et les rouages de l'Etat. Nous écrivons un scénario, usant du monde professionnel qui nous entoure comme d'un pont scénaristique entre le commun de notre environnement et l'universel de son sens. Dans ce but, nous mettons sur pied une cellule d'intervention théâtrale, composée de la crème de la scène. Des professionnels de la danse, de la performance et du jeu, des agents rompus à l’exercice de la création pour mener l’enquête sur la nature de nos actes.

DRAME 71
Couleur  -  25 minutes

Bruxelles.

Albert, auteur-compositeur en herbe mélancolique et égocentrique, rêve de faire un tube. Son amoureuse, Mélodie, une vendeuse ambulante de glaces qui aimerait devenir chanteuse lui propose de participer à un concours de chansons pour la promotion du futur tram 71.

MO'ZAR
Couleur  -  90 minutes

Port-Louis, capitale de l’île Maurice. Alors que depuis des années les pouvoirs publiques sont incapables de proposer de réelles solutions pour l’avenir de l’île, la drogue, la prostitution et l’analphabétisation s’abattent comme des fléaux sur la jeunesse mauricienne.
Pourtant, au cœur de l’un des quartiers les plus défavorisé de la ville, une centaine d’enfants et adolescents trouvent refuge entre les murs d’une école créée par un musicien rêveur et idéaliste.

LES HUITRES
Couleur  -  25 minutes

A l’occasion d’un enterrement de vie de jeune fille, Charlotte, 30 ans, retrouve des amies de longue date qu’elle n’a pas revues depuis longtemps. A l’euphorie des retrouvailles se mêlent appréhensions et non-dits. Charlotte a un secret qu’elle garde douloureusement pour elle. Tout comme les huitres que ces femmes sont occupées à ouvrir, les langues résistent. Mais alors que les coquilles se brisent et que les mains s’écorchent, la vérité remonte à la surface.

DANS LA NUIT
100 minutes

Le souvenir est un bâtisseur d’éternel, la jeunesse une déflagration, une résistance verticale à la poussière. Ces deux mouvements, a priori antagonistes, que sont le souvenir et la jeunesse sont absolument constitutifs à l’élaboration de ce spectacle, au rêve qu’il suscite chez moi. Je veux adapter Tambours dans la nuit pour interroger notre vulnérabilité. Démontrer pourquoi ce concept aujourd’hui est en passe de devenir synonyme de force et d’ardeur. Tambours dans la nuit, deviendra Dans la nuit, une métamorphose esthétique, graphique et corporelle où l’obscurité deviendra un révélateur de nos capacités de défenses.

NORMAN, C'EST COMME NORMAL, A UNE LETTRE PRÈS
40 minutes

Norman (qui n’est pas normand) est un petit garçon assez banal, mais Norman aime porter des robes. Sur le chemin scolaire, il tournicote, plus ça vole, plus c’est chouette, plus c’est aérien, plus c’est gai, tout le monde vous le dira, ça donne le sentiment de s’envoler. Aujourd’hui, le père de Norman a décidé d’accompagner son fils en robe aussi. Il ne supporte plus les regards lancés comme des lames sur son fils...

NORMAN, C'EST COMME NORMAL, À UNE LETTRE PRÈS est une courte histoire tirée d’un fait divers réel : un jour un père a décidé d’accompagner son fils en robe à l’école, en solidarité avec lui. A travers l’anecdote du vêtement, NORMAN questionne le rapport à la norme, l’acceptation de la différence, et les codes culturels d’appartenance aux genres.

INTERIEUR
75 minutes

Un vieillard et un étranger sont arrêtés au bord d'un jardin d'où ils voient, à travers les fenêtres de la maison, un père, une mère, deux filles et un enfant endormi. Le vieillard et l'étranger sont dépositaires d'une tragique nouvelle : le corps de l’une des filles de cette famille a été découvert dans le fleuve. Comment l’annoncer ? Comment faire entrer la mort dans la vie paisible de cette famille ? Alors que la foule approche avec le corps, le vieillard se résout à frapper à la porte de la maison pour informer les membres de la famille de la mort de l'une des leurs.

TOUTES CES CHOSES QU'ON NE S'EST PAS DITES
Couleur  -  300 minutes

Aussi loin qu’elle se souvienne, Julia Saurel (35 ans) a toujours eu une relation compliquée avec son père, Michel (70 ans). Trois jours avant son mariage, elle reçoit un appel : comme elle l’avait pressenti, son père ne pourra pas assister à la cérémonie.
Pour une fois, Julia reconnaît qu’il a une excuse irréprochable. Il est mort. Elle ne peut s’empêcher de voir là un dernier clin d’œil de son père : même depuis sa tombe, il semblerait que Michel ait trouvé un moyen, particulièrement efficace, de perturber la vie de sa fille.

Les oeuvres que nous soutenons

logo_inverse

Chargement...