7. OBTENU ATTESTATION RESPECT PLAFOND

POUPEES DE CHAIR
Couleur  -  20 minutes

Une touche de blush, quelques gouttes de gloss, Lucie est fin prête. Comme une quinzaine de jeunes femmes, elle débute sa journée de formation pour devenir hôtesse au mondial de l’automobile. Une formation qui n’a pour seul véritable objectif que de faire d’elles des femmes prémiums, à l’image de la très prestigieuse marque EBBE. Mais Lucie, elle, n’a qu’une idée en tête : réussir, enfin, à être recrutée en tant que commerciale…

LE CHOIX
Couleur  -  15 minutes

Depuis 6 mois, Julie, 12 ans, se fait harceler à l’école. Maintenant que les violences deviennent physiques, elle est au bout du rouleau.

Quel sera son choix pour mettre fin à cet enfer ? Commettre l’irréparable ou tout dévoiler ?

A CE QUI MANQUE
90 minutes

« A ce qui manque… » est précisément né d’un manque, d’une absence à laquelle j’ai commencé à vouloir donner corps et forme à travers l’écriture à la sortie du Conservatoire de Liège.
Mon projet de fin d’études avait porté sur la mise en scène de la courte pièce « L’Intruse » de l’écrivain symboliste gantois Maurice Maeterlinck…Ce fut une réelle et étrange rencontre, triple je dirais : celle de l’auteur, du texte et de cette thématique de l’intrusion de la Mort au sein d’une famille qui guette et attend et de l’impact de cette Mort sur les êtres.

NOUS
80 minutes

Le projet vise la création d’un spectacle de théâtre qui a pour sujet principal la révolution numérique. Plus précisément, l’écriture du projet s’est faite en partant de l’observation du fonctionnement de la bourse et du trading algorithmique conjuguée à l’arrivée massive sur le marché d’objets connectés qui s’immiscent dans le quotidien des gens. Dès lors, après recherches et enquêtes sur les tenants et les aboutissants de l’algorithmisation de notre société et de notre intimité, nous nous sommes attachés à écrire une fiction s’inspirant d’une société futuriste dans laquelle ces objets connectés seraient arrivés à maturité et régiraient la vie des gens. Dans cette fiction, une femme, Ada, accompagnée de son fils, revisite un souvenir grâce à son assistant virtuel, Orphée.

FLESH
90 minutes

Des coups de bistouri aux corps difformes, en passant par la métamorphose, Flesh met en jeu la chair meurtrie, à vif, mais aussi attendrie et surtout en éternel manque de l’autre. Enraciné à son corps pour le meilleur et pour le pire, l’être humain est indissociable de sa chair, incarnation de son être au monde. Pourtant, aujourd’hui, cet ancrage tend à disparaître. D’une fête d’anniversaire à une chambre d’hôpital, d’un enterrement à un entretien d’embauche, Flesh est un spectacle visuel et non verbal, une fable contemporaine qui plonge le/la spectateur·rice dans l’épaisseur de nos chairs. Avec humour et étrangeté, la compagnie Still life nous remue de façon vivifiante : de nos chairs meurtries à nos chairs en vie, il n’y a qu’un pas.

JUSTE ENCORE ASSEZ DE LUMIERE
75 minutes

Depuis 1975, le Q.I. moyen de la population baisse de 2 points par décennie. Le collectif Rien de Spécial est particulièrement concerné par le problème. Usant de sa science du décalage et du second degré, il l'affronte dans une dystopie désopilante, un spectacle à tiroirs qui joue avec les perceptions du spectateur.

GEORGE DANDIN
105 minutes

George Dandin est une comédie satirique sociale grinçante, sans doute la plus sombre de Molière. On y voit un roturier fortuné épouser une noble héritière dans l’espoir de s’élever dans la société. La pièce met en jeu les mécanismes inoxydables des rapports de domination sociale. Elle met spécifiquement le doigt sur une absurdité tragique, celle de ce réflexe humain d’établir des codes sociaux artificiels qui décident de qui est “bien né” et qui ne l’est pas. Chacun.e se retrouve “de bonne foi” enfermé.e dans un piège. L'intrique est ici enchâssée dans une Pastorale — intermèdes musicaux avec chants et danses — qui renforce par sa légèreté la cruauté des déboires du “héros”.,

MARCEL
75 minutes

2021. Jessica Gazon et Thibaut Nève ont une carte blanche au Théâtre de la Vie.
Page Blanche.
Spectacle Carrefour.
Panne.
Et voilà que Thibaut a un flash. Lors d'une nuit d'angoisse, il nous dit avoir rêvé de Marcel Proust. Sa force. Ses audaces. Marcel lui parle. Marcel est un génie. Derrière ses mots tortueux, l'auteur est en avance sur son temps. Dès 1913, au coeur de son livre cathédrale À la recherche du temps perdu, il réinvente les codes du rapport Homme-Femme. En plein questionnement sur sa propre virilité, Thibaut a dû s'y reprendre plus d'une fois, persévérer, redécouvrir ce livre labyrinthe qu'on ne finit jamais de visiter.
Il nous vante cette route tortueuse.
Pour Jessica, ce n'est pas une priorité.

VERTIGES
60 minutes

Seule figure humaine d’un paysage désert, un corps s’abandonne au déséquilibre de sa chute incessante. Dans la boucle de ce temps hors du temps, la fin de chaque geste s’effondre dans le début du suivant : légèreté et pesanteur, tension et relâchement, aplomb et horizon se mêlent ainsi intimement et donnent à voir la virtuosité sensible de leurs Vertiges.

Les oeuvres que nous soutenons

mush2_keyart_jump_sent.jpg

MUSH-MUSH & THE MUSHABLES SAISON 2

de Joeri Christiaen
exen1.jpg

EXEN

de Tim Mielants
logo_inverse

Chargement...