7. OBTENU ATTESTATION RESPECT PLAFOND

LE CHEVALIER D’EON
90 minutes

Parmi les grands travestis de l’histoire, Charles Geneviève Louis Auguste André Timothée d’Eon de Beaumont, dit Le chevalier d’Eon, est certainement celui qui demeure le plus énigmatique et suscita une grande controverse en préservant jusqu’à la fin de sa vie l’ambiguïté au sujet de son sexe. Né à Tonnerre en 1728, il y commence des études qu’il poursuivra ensuite à Paris. Diplômé en droit civil et en droit canon, il s’inscrit comme avocat au Parlement de Paris le 22 août 1748. Homme aux traits délicats, excellent cavalier et fine lame, il est aussi l’auteur doué de Considérations Historiques et Politiques, ouvrage remarqué qui lui vaut d’être connu de l’entourage du roi Louis XV qui le nommera censeur royal pour l’Histoire et les Belles-Lettres.

Quand l'homme a mangé la terre aka Le Grand Dérèglement
Couleur  -  104 minutes

Depuis le début de « l’ère industrielle », l’intelligence déployée par l’homme est immense. Mais, en regard du « progrès », la crise environnementale est elle aussi immense. Immense et irréversible.

L’impact de l’homme sur la nature est tel que celui-ci est devenu une force géologique. Le système Terre est entré dans une nouvelle période : l’Anthropocène, l’ère de l’homme.

Que s’est-il passé ? Comment en sommes nous arrivés là ?

Le grand dérèglement trace une fresque dans laquelle se croisent l’exploitation des énergies fossiles, le développement de la chimie, le nucléaire, les guerres et les impérialismes, la production et la consommation de masse, le lobbying des industriels et les choix politiques qui ont fait notre l’histoire.

PENTHESILEE
150 minutes

Ce soir par permission spéciale, Penthésilée, pièce canine. Personnages : des héros, des roquets, des femmes. L’héroïne déchire celui qu’elle aime, et le dévore, poils et peau, jusqu’au bout. » C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public. Son écriture est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Kleist souffle en moi comme une vessie de cochon, pour reprendre les mots de Kafka.

1984
90 minutes

Imaginez… Un monde où la technologie permet à certains de connaître nos moindres faits et gestes, nos moindres pensées. Imaginez… Une nation énorme dirigée par un fantoche au vocabulaire restreint qui assène avec aplomb les contre-vérités qui le servent. Imaginez… Ce même fantoche qui assoit son pouvoir sur les sentiments primaires du peuple : haine, rejet de l’autre, réflexe sécuritaire. Qui entretient des relations conflictuelles avec d’autres puissances dans le seul but d’entretenir la peur. Imaginez… Un travail sur le langage qui rend acceptables les idées les plus violentes et empêche l’expression de toute idée complexe. Imaginez… Des médias qui diffusent volontairement des fake news Pour manipuler l’opinion publique à des fins politiques.

LA TOILE D'ARAIGNEE
120 minutes

« La toile d’araignée » fusionne les règles de la comédie populaire avec une critique de la société britannique sur fond d'une intrigue palpitante.

LA CHUTE
80 minutes

« L’essentiel est de pouvoir tout se permettre, quitte à professer de temps en temps, et à grands cris, sa propre indignité. »

MACBETH (LINI)
90 minutes

Macbeth n'est pas l’ombre, mais la nuit. Le mal n'y est pas relatif, mais absolu. La pièce nous plonge dans l'étroit abîme qui sépare le cauchemar de la réalité monstrueuse. Avec sa manière médiévale de s'approcher des forces obscures et irrationnelles et d'aborder l'énigme du meurtre de l'homme par l'homme et la culpabilité qui s'ensuit, Shakespeare convoque dans les ténèbres d'étranges et hideuses créatures - les hommes - toutes en proie à une maladie incurable et contagieuse. Celle de l'ambition criminelle et du pouvoir corrupteur. Car quand elle n'est pas encadrée par une conscience et une morale, l'ambition ne mène qu'à l'échec. Quant au pouvoir, tout le monde le sait, il échoit à ceux qui le désirent le plus. La fin justifiant les moyens... Puis une fois entre leurs mains...

Ménopausées
80 minutes

Créé à partir d’une cinquantaine de témoignages de femmes d’ici et d’ailleurs – mères de famille, artistes, sportives, rêveuses, pdg, cougars, celles qui assument, celles qui veulent rester jeunes à tout prix… –, voici enfin Ménopausées. Un spectacle pour être ensemble, libérer la parole, rire, dire ce qu’on ne pouvait pas dire, montrer ce que l’on cachait jusqu’ici : rides, coups de chaud, pression sociale…

Avec les premiers signes de vieillesse, avec les outrages du temps sur la peau, le corps et le coeur viennent probablement le temps des bilans. Qu’ai-je fait de ma vie ?

Ce qui arriva quand Nora quitta son mari
90 minutes

« Il n’y a pas de temps pour l’amour maintenant, juste pour se trouver soi-même. »

Alpha Beta
60 minutes

La science, comme l'art, permet d'accéder, de donner vie aux forces imperceptibles présentes dans notre monde visible et matériel. Au-delà des connaissances qu'elle explore, notre lecture théâtrale vise à révéler une "beauté" : une esthétique particulière que l'on retrouve dans le travail de nombreux peintres (Da Vinci, Botticelli, Michel-Ange…) qui ont réalisé leurs œuvres sur base de notions mathématiques, tel le fameux nombre d'or.

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
the_island.png

THE ISLAND

de Anca Damian
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
logo_inverse

Chargement...