Danielle Fire

Le mari, la femme et la mort
150 minutes

Pour Arlette a épousé Sébastien pour son argent (elle croyait ce bouseux près de la tombe !). Mais il est solide et l’amour qu’il lui porte renforce encore sa vigueur !
Pour parvenir à ses fins, elle décide de se débarrasser de lui. Mais ce n’est pas si simple de pousser à l’eau un mari can­dide qui va à la pêche… Toutes ses tentatives assassines sont vouées à l’échec.
Le temps passe, le mari est toujours bien vivant et la femme s’impatiente. La mort, grande coquine, crée des imbroglios très cocasses, dignes des Tontons Flingueurs
Pas de pleurs mais des éclats…de rire bien sûr ! Le respect du texte, de l'époque et du lieu permet au public de comprendre l'écriture et l'oeuvre de l'auteur.

Le Grand Meaulnes
150 minutes

Un mois après la rentrée des classes au Cours Supérieur préparant au brevet d'instituteur, François, seize ans, voit arriver dans son cours un nouvel étudiant, plus âgé, mystérieux, Augustin Meaulnes. Quelques mois après son arrivée, ce dernier fait une fugue pendant trois jours, dont il revient l'air étrange, refusant de révéler où il avait disparu. Il tente ensuite d'établir un plan pour retrouver le chemin qu'il a emprunté pendant son escapade. François est très intrigué par ce compagnon, qui semble vouloir sans cesse s'évader, et qui porte un gilet de marquis sous son blouson d'écolier. Que cache-t-il ? Quelles sont ses origines ?

Les oeuvres que nous soutenons

logo_inverse

Chargement...