Krzysztof Warlikowski

Les contes d’Hoffmann
120 minutes

Après une vie consacrée à l'opérette, Jacques Offenbach a composé son premier véritable opéra peu avant sa mort. Le poète allemand Ernst.T.A Hoffmann en est le protagoniste principal à travers trois de ses propres histoires. Celles de ses romances avec la "poupée" Olympia, la malade incurable Antonia et la malfaisante courtisane Giulietta qui échouent irrémédiablement à cause d’un décalage entre rêve fragile et réalité cruelle. La Monnaie présentera fin d’année une nouvelle production de cette œuvre qui, par son lyrisme mélancolique nourri d'espoir et d’idéaux brisés du personnage, est devenue un véritable classique à titre posthume.

De la maison des morts
100 minutes

En chaque être brille une étincelle divine ! » C’est en pensant à cette formule pleine d’humanité que Leoš Janáček a composé son dernier opéra, Z mrtvého domu (De la maison des morts), dont le livret s’inspire de Souvenirs de la maison des morts de Dostoïevski, paru en 1862. C’est avec le même détachement qu’emploie l’écrivain pour relater son séjour dans un camp pénitentiaire en Sibérie – avec une empathie profondément humaine et un discernement psychologique extrême – que le compositeur livre en 1928 une de ses partitions les plus fortes et les plus émouvantes.

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
the_island.png

THE ISLAND

de Anca Damian
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
logo_inverse

Chargement...