Céline Delbecq

A CHEVAL SUR LE DOS DES OISEAUX
90 minutes

J’écris À cheval sur le dos des oiseaux, un monologue pour Véronique Dumont qui raconte l’arrivée soudaine d’un nourrisson dans la vie d’une femme dite arriérée.

En arrière-plan de ce texte, je cherche à m’approcher de ce que Peter Handke appelle le malheur indifférent. De Carine Bielen aussi, une femme précarisée reléguée dès l’enfance vers une filière handicapée, on pourrait dire « elle était, elle fut, elle ne fût rien ». Carine Bielen n’est pas quelqu’un qui paraît, c’est quelqu’un qui est. Elle ne pense pas le monde, elle le vit. Elle ne se révolte pas, elle s’excuse. Comme la société lui a appris à le faire.

https://vimeo.com/425817763

Le vent souffle sur Erzébeth
120 minutes

A Somlyo, petit village encerclé par la mer, la montagne et un volcan, une tempête souffle six jours par mois et rend les habitants à fleur de peau. La légende dit que, dans ce village, vécut une jeune femme prénommée Erzébeth, qui était sous l'emprise du vent et plongeait dans de suprenantes crises de folie, boulversant tout sur son passage...Céline Delbecq nous offre une pièce sur le désordre, sur l'être de désordre,- celui qui, ravagé par la souffrance et l'angoisse, est incapable d'entrer dans ce cadre; celui qui n'est jamais au bon endroit, au bon moment, qui délire, qui hurle trop fort ou se tait. Une tragédie festive, un voyage halluciné, accessible à tous, mais laissant une place au mystère.

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
sacrifice1.jpg

LA FILLE DU SACRIFICE

de Réhab Mehal
les_intranquilles.png

LES INTRANQUILLES

de Joachim Lafosse
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
logo_inverse

Chargement...