En développement

Tourist
Couleur  -  1 minutes

Music Hole
Couleur  -  100 minutes

Francis, petit comptable officiant dans un cabaret miteux de Charleroi, a des soucis conjugaux avec Martine, son épouse. Après une violente dispute, il se réveille un matin pour découvrir la tête décapitée de sa moitié dans son propre congélateur. C’est le point de départ macabre et loufoque d’un polar burlesque parfumé de « gueuze » bien fraîche, de musique tzigane, sous fond de déni de la désagrégation du couple, où vont se croiser toutes les variétés de névroses et de folie.

Ma rue couche-toi là
Couleur  -  360 minutes

Qui n'a jamais rêvé de connaître la vie de ses voisins, ou de ces commerçants que l'on croise tous les jours en descendant sa rue ? Certes on sait que la baguette de Madame Nicole est fraiche et croustillante, mais sait-on que ses histoires d'amour le sont aussi ? Ce petit couple de petits vieux que l'on croise tous les jours promenant leur Princesse, fêtent leurs 80 ans de mariage cette année... a-t-on idée qu'il y a 80 ans, leur histoire d'amour a débuté "par dépit" grâce à un cœur brisé en mille morceaux ...? Dans "Ma rue couche toi là", vous découvrirez l'envers du décor de tous ces "gens normaux" qui ont tous connu au moins une aventure digne de la plus inventive ou romanesque des séries TV.

Austral
Couleur  -  90 minutes

Au bout du monde, trois hommes affrontent la mer australe et ses légendes. Ils quittent leur famille, bravent le froid et les tempêtes pour ravitailler les pêcheurs isolés dans les îles meurtrières de l’extrême sud du Chili et emporter le fruit de leur récolte.

Tous sont exilés de leur terre natale et s’accordent sur l’importance de perpétuer leur métier de tradition et de partage fraternel, menacé d’extinction. Mais alors que ANDRES cherche à se faire un nom dans le milieu et que Claudio quitte progressivement la profession pour vivre au plus près de sa famille, Guillermo tente de se rapprocher de son nouveau foyer en luttant contre l’appel d’une mer sauvage qui l’attire inexorablement.

Geluck, 40 ans sur les écrans
Couleur  -  65 minutes

C’est l’un des Belges les plus connus de France. Humoriste, chroniqueur, auteur, le père du Chat enchaîne depuis des années les plateaux des télévisions belges et françaises. Cet automne, cela fera 40 ans que le Bruxellois a démarré sa carrière télévisuelle.
A l’occasion de cet anniversaire, ce documentaire retrace son impressionnante épopée télévisuelle depuis ses débuts en 1978. Au travers d’archives cultes, de témoignages d’amis et de collègues, « Geluck, 40 ans sur les écrans » rend hommage à une personnalité belge de premier plan dont le talent n’a cessé de briller depuis quatre décennies.

The Great He Goat
70 minutes

Une horde d'hommes et de femmes, tels que Goya les peignit du fond de l'Espagne en guerre, traversent les désastres de l'Histoire affublés de doubles marionnettiques, qui les démultiplient et les transfigurent, ils voient leurs repères s'effriter, leur lien avec le réel prendre des formes saugrenues. Ils psalmodient comme des sourds, entonnent des chants perdus, frappent la terre des rythmiques altières d'anciennes séguidillas. The Great He-Goat, un projet grand plateau (11 interprètes), prend pour inspiration les peintures noires de Goya. Une attention toute particulière sera portée sur le mouvement dansé et le travail du son et de la voix, mais aussi sur les figures, prothèses et excroissances marionnettiques.

L'empreinte du vertige
60 minutes

Tout commence par un cri, un choc, un détour avant de rentrer chez soi. La veille de l’anniversaire de sa fille, Elisa percute une panthère. De ce choc, nait une logorrhée, amenant Elisa à ne pas rentrer chez elle. Accompagnée par un musicien (L’Autre), celle-ci retrace l’histoire de son adolescence marquée par le développement d’une étrange pathologie nommée « vaginisme ». Pathologie ayant pour conséquence de la rendre inapte au monde, aux relations humaines, lui donnant l’étrange sentiment d’être amputée d’une partie d’elle-même.
À travers un road trip fantasmagorique, Elisa cherche le chemin vers sa propre vérité et celle d’une société démunie face aux tabous de la sexualité féminine et du chemin vers l’indépendance.

L'heureux élu
Couleur  -  105 minutes

Un talent sûr, un sens des dialogues qui ont l’apparence du naturel mais qui sont très bien ciselés, des personnages qui possèdent une épaisseur humaine. Dans cette pièce, on retrouve les thèmes qu’Éric Assous puise dans notre société. Des thèmes éternels tels que l’amour et le couple, mais actualisés selon les mœurs de notre époque. Avec L’heureux élu , il nous conduit chez des quadragénaires bien établis, des bourgeois vaguement bohèmes.

Charline est heureuse : elle va épouser l’homme de sa vie ! Avant de le présenter à ses meilleurs amis, elle précise qu’il est un peu spécial. En effet, il est beau, riche, raffiné mais il pense «différemment » ...

Que faire ? Respecter son choix, négocier ou rejeter L’heureux élu?

La vie en balançoire
75 minutes

Depuis quelques années, Transquinquennal développe une performance musicale autour des poèmes du poète belge Eugène Savitzkaya. Le but est de témoigner des fulgurances de cette oeuvre poétique et de l'apporter au public sous une forme originale. En 2014, lors du Festival Kanal, ce travail a résulté en un premier concert ambulatoire. Cette expérience a été répétée à l'occasion du Festival Passa Porta en 2015. Depuis, Bernard Breuse et Miguel Decleire se sont associés au musicien et artiste sonore Maxime Bodson, afin de faire évoluer le projet vers une forme scénique.

la-monnaie-ndiwndq2nja1ma.jpg

Victor Frankenstein

de Karine Birge
screen_shot_2018-06-11_at_16.45.11.png

Rater, mieux rater encore

de Hervé Piron
l_empreinte-du-vertige2-site_01.jpg

L'empreinte du vertige

de Angèle Baux Godard
la-monnaie-mju3oduzodexmq.jpg

Don Pasquale

de Laurent Pelly
logo_inverse

Chargement...