Belgique

Silent Disco
70 minutes

À l’origine des projets de Gurshad Shaheman, il y a toujours la réalité comme lecture subjective du monde. L’artiste franco-iranien puise son inspiration dans des récits intimes, dans le vécu, autant le sien que celui des autres. Dans la lignée directe de ses projets précédents, Silent disco interroge la construction de l’identité et l’appartenance au monde. Le spectacle se penche plus spécifiquement sur la sortie de l’adolescence, ce moment-charnière où l’intériorité est à la fois en crise et en sur-affirmation. Moment où l’on découvre souvent l’amour, mais aussi la souffrance.

La Revue (Goslain Alexis)
120 minutes

.« La Revue » est un spectacle théâtral belge de création uniquement.

Cette création implique l’engagement de professionnels du spectacle tels que deux metteurs en scène, un chorégraphe, sept comédiens, quatre danseurs, deux créateurs de costume, un scénographe, un créateur lumière….

La Revue, c’est de la parodie politique et du divertissement tel qu’on le voit à la télévision. L’exercice impose que l’on passe en revue une série d’événements grands et petits, de ces choses parfois insignifiantes avec le recul mais qui pourtant ont fait la une des gazettes ou les ragots de comptoir du plat pays. Les éléments nécessaires au bon équilibre de La Revue sont : rythme, efficacité, rire et beauté.

LES ENFANTS
80 minutes

Dans un petit chalet de la côte britannique, Hazel et Robin, un couple d’ingénieurs nucléaires à la retraite, vivent paisiblement. Le cataclysme mondial qu’ils ont traversé a décimé une partie de la population, mais n’a pas l’air d’avoir trop affecté leur existence. Ils sont anglais. So British.
Même si la nourriture est suspecte, l'électricité rationnée, et qu’il faut se vérifier les radiations avec un compteur Geiger, même s’ils saignent facilement du nez, ils conservent un semblant de normalité : Robin est fermier, tandis que Hazel pratique le yoga.
Quand Rose, une ancienne collègue qu’ils n’ont pas vu depuis 38 ans, se présente soudainement à leur porte, leur vie et leur couple vont s’en trouver perturbés…

River
80 minutes

«River, c’est l’histoire d’une maison.

Cette maison se trouve dans un jardin au fond duquel coule une rivière. C’est une grande et vielle maison qui appartient à la même famille depuis plusieurs générations.
Dans cette maison, on a vécu et comme on y a vécu, cette maison, ce jardin, cette rivière sont beaucoup plus que de simples lieux, ce sont des lieux auxquels s’accrochent des souvenirs (…)
Dans quelques heures, cette maison sera vendue et une autre famille viendra y vivre, ce sera de nouvelles histoires et de nouveaux souvenirs. Mais en attendant, ceux qui sont là, sont venus pour dire adieu à ces lieux qui n’existeront bientôt plus que dans leurs mémoires.»

CARNAGE
110 minutes

Le projet de création réuni une équipe de 13 personnes dont 6 acteurs. Ce projet est une réflexion autour du sentiment de rage qui existe au sein de la jeunesse actuelle. Une guinguette est fermée pour l’hiver. Mais, contre toute attente, l’hiver ne semble pas vouloir finir. Alors que ce lieu devrait être habité de musique, de fête, de conflits enivrés et de danses, l’activité s’y trouve ralentie et altérée.Six jeunes personnes occupent cette guinguette : certains y vivent, certains devraient y travailler quand d’autres ne font qu’y trainer, espérant être témoins d’un réchauffement et de son inauguration annuelle. Mais l’hiver se prolonge et s’intensifie. Progressivement, les désirs de chacun, troublés par ce temps suspendu, paraissent de plus en plus inaccessibles.

La prise d'otages de Tilff aka Tilff, l'incroyable cavale
Couleur  -  60 minutes

Le 17 septembre 1989, la police est informée d’une prise d’otages dans une maison familiale à Tilff en Province de Liège. Une famille est retenue à l’intérieur par trois hommes armés. La bande est dirigée par un malfrat local, Philippe Delaire. Il a piégé la maison d’explosifs. Le 22 septembre 1989, les preneurs d’otages reçoivent une rançon de 30 millions de francs belges qu’ils réclamaient pour libérer la famille. Ils prennent la fuite et emmènent une otage dans leur véhicule. La traque commence pour les forces de l’ordre.

B4 Summer
70 minutes

B4 SUMMER est une pièce chorégraphique qui est conçue, chorégraphiée et interprétée par Mercedes Dassy. Ce spectacle veut explorer les rapports entre corps et engagement : quels rôles le corps joue-t-il dans l'engagement ? Quels impacts l'engagement a-t-il sur le corps ? Cette pièce chorégraphique s'intéressera aux formes de contestations physiques, aux effets du militantisme sur le corps aussi bien au quotidien que dans des évènements spécifiques.

Le Bousier
75 minutes

Le collectif ANIMALS (Sébastien Chollet, Coralie Vanderlinden, Pierre Jacqmin et Cyril Briant) s'est réuni pour cette création théâtrale autour d'un texte écrit pour l'occasion par l'auteur belge Thomas Depryck. Deux hommes, une femme, 3 fossoyeurs, enterrent des corps, derniers restes de l'humanité. Ils sont les derniers mais ils ne le savent pas. Après un enterrrement confinant au rituel, ceux-ci entament une lente métamorphose en être mi-humains mi-bousier, et se mettent à façonner une boule dans laquelle ils vont pondre, destinée à fertiliser la terre, lui redonner vie.

Saule, pieds nus dans les aiguilles
80 minutes

Saule est une adolescente. Elle cherche ses repères, ses limites, ce qu’elle veut, son père qu’elle ne connaît pas. Et elle se cogne contre tout ce qui l’entoure, sa mère, ses peurs, le réel.
L'adolescence, c'est un diamant brut, ce que nous avons de plus personnel, un état de perception accru, une sensibilité à vif. Une envie d'être soi sans concession.
Comme Alice au pays des merveilles, Saule chemine seule sans protection. Elle rencontre un Rat, une Araignée... Dans sa quête naïve, elle court après des fantômes et prend des risques.
Un conte moderne, l’histoire d’une fêlure où l’humour côtoie l’étrangeté. C’est la vie telle que Saule la perçoit. C’est vrai puisqu’elle le vit, c’est vrai puisqu’elle le sent.

Ridicules Ténèbres
90 minutes

"Ridicules Ténèbres" est le récit de la remontée en bateau d’un fleuve noir aux confins de la civilisation, vers l’inconnu – révélateur ultime de ce qui nous habite, de ce qui nous hante.
L’Adjudant-chef Pelletier et son Caporal, Stéphane Dorche, les deux protagonistes principaux de la pièce, remontent le fleuve Indou-Kouch avec comme mission de retrouver Détanger - sorte de Kurtz1 version moderne - pour l’éliminer. Au fil de cette remontée, Pelletier et Dorche s’enfoncent dans une zone de crise mondialisée et rencontrent des personnages rescapés ou acteurs de différents conflits.
Leur embarcation, radeau de la méduse occidental, est à l’image d’un continent à la dérive qui finit par tanguer jusqu’à se retrouver face à lui-même, face son incapacité à accepter l’autre.

ether_after.png

ETHER/AFTER

de Armel Roussel
comment_je_suis_devenu_un_super_hero.jpg

COMMENT JE SUIS DEVENU SUPER-HEROS

de Douglas Attal
ballon_bandit.png

BALLON BANDIT

de Didier Poiteaux
notre_dame_de_paris_debroux_thierry.png

NOTRE DRAME DE PARIS

de Thierry Debroux
logo_inverse

Chargement...