À l’origine des projets de Gurshad Shaheman, il y a toujours la réalité comme lecture subjective du monde. L’artiste franco-iranien puise son inspiration dans des récits intimes, dans le vécu, autant le sien que celui des autres. Dans la lignée directe de ses projets précédents, Silent disco interroge la construction de l’identité et l’appartenance au monde. Le spectacle se penche plus spécifiquement sur la sortie de l’adolescence, ce moment-charnière où l’intériorité est à la fois en crise et en sur-affirmation. Moment où l’on découvre souvent l’amour, mais aussi la souffrance.
Sur scène, neuf jeunes filles et garçons, entre 16 et 22 ans, sont équipés d’un casque et dansent sur leur propre musique. Parfois, l’un d’entre eux retire son casque, sort de sa bulle et vient raconter aux spectateurs des bribes de sa propre vie. Rapidement, on comprend le point commun qui rassemble ces jeunes gens : ils sont tous émancipés ou en rupture avec leur famille. Mariages forcés, refus de leur homosexualité, incompréhension… sont autant de critères qui peuvent amener un jeune à fuir le domicile parental, à être rejeté ou abandonné. Comment se reconstruire avec l’amour et le désamour ? Chacun est amené à remettre en perspective son vécu, par le biais de l’écriture et du théâtre. Petit à petit, la parole se libère et la musique de chacun, ce lieu de refuge au quotidien, contamine les autres et se partage. Les récits individuels se succèdent, s’entremêlent et résonnent ensemble pour peindre au final, par petites touches, un portrait allégorique de la fin de l’adolescence et une affirmation de soi.

Silent Disco

70 minutes
Première le: 
21/04/20
Pays de la première: 

Partagez ce film

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
sacrifice1.jpg

LA FILLE DU SACRIFICE

de Réhab Mehal
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
chasse_a_lhomme_s2.png

CHASSE A L'HOMME S2

de Gregory Goethals
logo_inverse

Chargement...