Quand il écrit en 1890 à son frère Modeste qui lui en a fourni le livret, Piotr Ilitch Tchaïkovski ignore que l’histoire lui donnera raison. Il compose l’oeuvre porté par une fébrile euphorie. Dans l’opéra, à la différence de la nouvelle éponyme de Pouchkine, Hermann est déchiré entre des sentiments pour Lisa et une idée fixe destructrice. Leurres du jeu de cartes, passion dévorante, menace du destin… avec ces éléments, Tchaïkovski dépeint des moments poétiques, contrastant avec de fastueux tableaux de la haute société. Notre époque entend-elle encore les peurs et les névroses des personnages de La Dame de pique ? Le metteur en scène David Marton, de retour à la Monnaie après Capriccio, tentera d’y répondre. Nathalie Stutzmann, que l’on a pu entendre en récital en 2015, fait ses débuts à la tête de notre orchestre.

PIKOVAYA DAMA

210 minutes
Première le: 
21/04/20
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 

Partagez ce film

mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
schermafbeelding_2019-03-25_om_11.05.06.png

JAILBIRDS

de THOMAS VILLEPOUX
ether_after.png

ETHER/AFTER

de Armel Roussel
lerrence_de_lhippocampe.png

L'errance de l'hippocampe

de Jean-Michel d'Hoop
logo_inverse

Chargement...