Le travail se porte sur Phèdre de Racine (et va s’inspirer de celui de Sénèque et d’Euripide).

Phèdre est une jeune femme qui veut vivre ses désirs et sa sensualité dans une société patriarcale et machiste. La pièce est une suite de tentatives de libération, où coexistent des contraires. Des individu·es pris en tenaille au sein d’un pouvoir autoritaire essaient de briser leurs chaînes à coup d’alexandrins. Transgression et rappel à l’ordre constant. Pulsion de vie, révolte, brutalité contre ordre établi. Émancipation d’une femme contre une société patriarcale, autoritaire. Jugement arbitraire qui vient poser le sceau de la honte sur le désir d’une femme, qui vient étouffer la joie d’un désordre amoureux anarchique. Instincts furieux contenus dans une langue alexandrine sertie des pierres les plus précieuses. Je veux retrouver les racines méditerranéennes et sanguines de Phèdre, qu’on pourrait oublier derrière le vernis janséniste de l’époque de Racine. C’est pourquoi je veux faire se rencontrer des mondes qui ne sont d’ordinaire pas appelés à se rencontrer, et faire ainsi coexister sur scène les alexandrins et les arts urbains. J’aimerais que différentes cultures et différentes époques entrent en dialogue, en collision. C’est dans cette collision que je cherche l’émotion. Phèdre, c’est l’histoire de jeunes gens furieux·es qui dansent au-dessus d’un volcan. Les personnages de la pièce ont furieusement du mal à réprimer une fureur qui n’est pas en phase avec les normes sociales. Il y a une énergie puissante contenue et qui cherche des moyens de se libérer dans ce texte de Racine. Le volcan est au bord de l’explosion. Il faut retenir l’irruption mais il va bien falloir trouver des endroits pour que cela jaillisse.

PHEDRE

120 minutes
Première le: 
11/11/20
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
06/20
Fin des répétitions: 
11/21

Partagez ce film

Les oeuvres que nous soutenons

silent_treatment.png

THE SILENT TREATMENT

de Caroline Strubbe
mastemah.jpg

MASTEMAH

de Didier Daarwin
titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
logo_inverse

Chargement...