Un soir, Liam entre sans prévenir chez Hélène, sa soeur, et Danny, son beau-frère. Il est couvert de sang, en état de choc. Il y a eu un accident. Ou une agression. Pour lui non plus, ce n’est pas très clair. Il annonce en tout cas qu’un jeune homme, dehors, est blessé. Danny veut porter secours au jeune homme, mais Hélène souhaite d'abord comprendre ce qui vient de se passer.
A mesure qu'ils le questionnent, la vérité se tord dans le discours de Liam: la tension grandit et dévoile la part d’obscurité de chaque personnage.
Dans ce contexte de crise, la parole devient complexe, ambiguë, et les relations intimes sont bouleversées.
Hélène ne sait pas si elle gardera l’enfant qu’elle porte, Danny voit ses convictions s’effondrer, Liam est écarté de la famille...
J'aborde la pièce Orphelins de Dennis Kelly en travaillant sur l'espace tel qu'il est pratiqué et vécu par les trois personnages. Dans cette misen en scène originale, c'est la première fois que je monte la pièce, Je m'intéresse à la manière dont ils définissent leur territoire en distinguant dedans (la maison) et dehors (la rue) jusqu'à que la frontière entre les deux devienne floue. Qui choisissent-ils d'inclure dans le "nous" symboliquement et physiquement (en s'approchant ou s'éloignant des autres). En évaquant tout réalisme scénographique je cherche à donner à voir l'expressivité des corps et la déclinaison des distances qui les séparent. La "chorégraphie" des corps racontent un rapport à l'espace qui m'intéresse en ce qu'il interroge la politique de l'intime.

ORPHELINS

80 minutes
Première le: 
23/02/21
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
11/20
Fin des répétitions: 
02/21

Partagez ce film

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
sacrifice1.jpg

LA FILLE DU SACRIFICE

de Réhab Mehal
les_intranquilles.png

LES INTRANQUILLES

de Joachim Lafosse
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
logo_inverse

Chargement...