« L’étudiante et Monsieur Henry » sera joué pour la première fois en Belgique et au TRG. L’originalité du texte réside dans la suppressions des clichés intergénérationnels. Un vieux monsieur bougon va faire exploser tous les codes d’une famille traditionnelle. Le thème abordera aussi le regard des plus jeunes face à la vieillesse. La pièce dénonce aussi, dans notre civilisation, une certaine hypocrisie face à la perception de la vieillesse, impensable d’en d’autres cultures. Dans notre civilisation occidentale, on cache les « vieux » dans des homes. Cela donne bonne conscience et permet de ne pas envisager sa propre vieillesse. D’autres civilisations ou cultures préfèreront considérer la personne âgée comme sage…. et donc respectée. Ce point de vue est original surtout dans le répertoire de la comédie.
Une comédie décapante sur les ingérences familiales, les hérédités lourdes à assumer et la difficulté de concilier les grands rêves d’une vie avec les petits arrangements quotidien. Le point de vue de l’auteur est original, il va tenter de nous démontrer qu’à 75 ans à notre époque, on n’est pas vieux.

L'ETUDIANTE DE MONSIEUR HENRI

110 minutes
Première le: 
10/03/21
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
02/21
Fin des répétitions: 
03/21

Partagez ce film

silent_treatment.png

THE SILENT TREATMENT

de Caroline Strubbe
mastemah.jpg

MASTEMAH

de Didier Daarwin
logo_inverse

Chargement...