L’histoire se déroule sur trente-cinq années, des années 80 à nos jours. Bozec, Bruno, Claude, Denis et leur chef travaillent dans un commissariat désuet d’une petite ville de province, au bord de l’océan. Un jour, le commissaire disparaît. Que devient-il? Et pourquoi les autres restent-ils tous là?

Plusieurs fois par jour, ces personnes se croisent dans le couloir, travaillent, discutent, rêvent et se confient. Ce n’est pas le rythme intense qui habite les commissariats des séries télévisées. Aucun prisonnier, aucun
avocat, aucun interrogatoire. La tension ne se situe pas sur une affaire policière, mais se concentre sur l’histoire interne et privée des personnages, sur la vie de tous les jours. Dans ce récit-chorale, les angoisses,
les doutes, les questions, les mensonges, les amours, les trahisons, les manques et les objectifs ratés des personnages passent et repassent comme le temps.

Les Falaises est le premier spectacle d’Antonin Jenny. Entouré de la même équipe depuis l’école – Alice De Cat à la lumière et Charles-Hippolyte Chatelard à la scénographie –, il porte une démarche novatrice, esthétiquement très étudiée. Antonin déplace le réel, par petites touches temporelles et rythmiques, le magnifie comme une œuvre d’art, inquiète et drolatique. Il mélange sans arrêt les codes : comédie, absurde et tragique s’entremêlent. En détournant le genre policier et en déplaçant l’endroit de la tension, il bouleverse les attentes des spectateurs. La pièce dresse une cartographie des relations réelles et fantasmées au travail, ou comment l’intime se fraie un chemin au sein d’un groupe de collègues.

Les Falaises

80 minutes
Première le: 
22/01/20
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
11/19
Fin des répétitions: 
01/20

Partagez ce film

ether_after.png

ETHER/AFTER

de Armel Roussel
comment_je_suis_devenu_un_super_hero.jpg

COMMENT JE SUIS DEVENU SUPER-HEROS

de Douglas Attal
ballon_bandit.png

BALLON BANDIT

de Didier Poiteaux
notre_dame_de_paris_debroux_thierry.png

NOTRE DRAME DE PARIS

de Thierry Debroux
logo_inverse

Chargement...