Dans ce nouveau projet Mathias Varenne s’empare de traditions populaires liées à l’oralité : Raconter des histoires.
Pas de récits nationaux, ni de récits Historiques avec un grand « H » - Non ! Des histoires avec un « h » minuscule.
A travers une création protéiforme mêlant textes, vidéo-lumière, son et chant, Hurler sous la lune fait le choix de dire que notre monde enfermé dans ses méandres pragmatiques a définitivement besoin de nouveaux récits, de nouvelles images, de nouveaux héros, de nouveaux rêves.
Hurler sous la lune a le désir de « Ré-écrire », de « Re-dire », de « Re-voir », de « Re-chanter » notre histoire pour tenter de la « trans-former », de voir à travers le réel les possibles qui sont là et que nous n’avions peut-être pas vus la première fois.
Hurler sous la lune, c’est la tentative de nommer ce qui nous rend puissant : Rêver.

HURLER SOUS LA LUNE

80 minutes
Première le: 
22/05/19
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
04/19
Fin des répétitions: 
05/19

Partagez ce film

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
love_is_not_an_orange.png

LOVE IS NOT AN ORANGE

de Babara Otilia
logo_inverse

Chargement...