En chaque être brille une étincelle divine ! » C’est en pensant à cette formule pleine d’humanité que Leoš Janáček a composé son dernier opéra, Z mrtvého domu (De la maison des morts), dont le livret s’inspire de Souvenirs de la maison des morts de Dostoïevski, paru en 1862. C’est avec le même détachement qu’emploie l’écrivain pour relater son séjour dans un camp pénitentiaire en Sibérie – avec une empathie profondément humaine et un discernement psychologique extrême – que le compositeur livre en 1928 une de ses partitions les plus fortes et les plus émouvantes. Le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski souligne l’actualité de cet univers pratiquement sans issue où, malgré tout, fleurit de temps à autre l’espoir de la liberté et d’une existence digne.

De la maison des morts

1 minutes
Première le: 
06/11/18
Pays de la première: 

Partagez ce film

la-monnaie-mju3oduzodexmq.jpg

Don Pasquale

de Laurent Pelly
de-munt-mjk0mjkwota0mq.jpg

De la maison des morts

de Krzysztof Warlikowski
screen_shot_2018-03-19_at_14.33.42.png

VIEbration

de Didier Bouillon
screen_shot_2018-03-14_at_16.49.54.png

Lam Gods

de Milo Rau
logo_inverse

Chargement...