"La pièce Cinglée est récit à plusieurs voix autour du personnage central, Marta Mendes dite « cinglée ». Une voix nous raconte comment tout a basculé d’un premier article de presse, où Marta apprend qu’une femme a été tuée par son ex-mari (« premier féminicide de l’année ») qui déclenche chez elle une crise de tachycardie jusqu’aux dix-huit journaux qu’elle dépouillera tous les jours à la recherche des mêmes « faits divers » qu’elle répertorie, classe, archive jusqu’à l’obsession. À la liste qui ne cesse de s’allonger (40 femmes pour la seule année 2017), répond le silence de toutes les instances auprès desquelles Marta n’aura de cesse de réclamer justice par lettres adressées : l’État contre qui elle porte plainte, la Ligue des Droits de l’Homme, le Roi Philippe... Edouardo, son fils, assiste à cette lente dérive : il est impuissant face à la main tendue de sa mère qui exige que chaque lettre soit postée jusqu’à ce qu’il retrouve sa mère au sol, évanouie et qu’il se résolve à appeler un médecin. Le Docteur K., 70 ans, est le premier à prêter attention au discours de Marta et parvient à lui prescrire des médicaments. Mais le silence perdure alors Marta choisit la folie douce : elle est le Messie, venu au monde pour dire une vérité inaudible. Sensible à sa cause, le Docteur K. lui présente sa petite-fille, Elykia, Espérance, qui a été agressée. Marta échange avec elle, l’une croit au pouvoir des mots, de la parole, la plus jeune ne jure que par les actes et le combat. Elykia aimerait que la liste soit de celle qu’on apprend à l’école.

CINGLEE

80 minutes
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
08/19
Fin des répétitions: 
10/19

Partagez ce film

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
love_is_not_an_orange.png

LOVE IS NOT AN ORANGE

de Babara Otilia
logo_inverse

Chargement...