Un jeune. Sa fratrie: un frère, une soeur. Un silence. Un crématorium, un agent funéraire, un père décédé. L’adolescent était en voyage au moment de l’annonce. Il rentre pour l’enterrement. Le compte à rebours de la cérémonie est lancé. CARCASSE c’est l’histoire d’un jeune, âgé de 17 ans, qui se trouve plongé dans le non-dit à l’occasion d’un événement familial. Face au mutisme du monde adulte, l’adolescent va choisir de s’insurger. C’est le début d’un trajet initiatique qui va libérer sa parole et lui permettre, pour la première fois, d’affirmer sa place. L’enterrement est le contexte, le catalyseur des tensions, frustrations, incompréhensions qui fusent au sein de cette fratrie.
Les enjeux relationnels sont au coeur de ce huis-clos intra-familial. Les protagonistes devront se faire face tout en se confrontant à l’absence du père et à sa mort. Ils devront ensemble tenter de construire un nouvel équilibre.
La question centrale qui traverse cette création est celle de la prise de parole. Comment oser s’opposer et prendre sa place? Confronté à une situation qui ne lui convient pas, l’adolescent va choisir de dire non et se dresser pour la première fois face aux siens.
A travers ce huis-clos, CARCASSE s’intéressera à la systémique de cette famille qui ressemble à tant d’autres.
Quelles sont les attributions et les rôles distribués à chacun d’entre eux pour que la cohésion et l’équilibre familial puissent exister? Dans ces circonstances nouvelles, comment ré-envisager les rapports des uns aux autres et de chacun face à soi-même?
Une crémation dure environ 75 minutes. C’est le laps de temps qui s’écoule entre l’arrivée d’un corps matériel et son état de cendres.
La durée du spectacle sera donc proche du temps réel de la crémation. Le temps d’un retour à la poussière, le temps d’une renaissance.
Le travail de Camille Sansterre s'inscrit avant tout dans une démarche documentaire nourrie d'investigations et de rencontres liées aux thématiques abordées.
La particularité de sa méthode repose ensuite sur une structure narrative qui sera révélée au fur et à mesure aux acteurs. Ces allers-retours entre les canevas qu'elle écrit et les propositions émanant du plateau permettront de laisser la place à l'inventivité et à la justesse des enjeux du spectacle.
De ce processus ressort un langage direct et quotidien, le tout englobé dans une forme très attachée à l’esthétique et aux transpositions poétiques.

CARCASSE

60 minutes
Première le: 
17/08/20
Pays de la première: 
Langue de la représentation: 
Début des répétitions: 
01/20
Fin des répétitions: 
06/20

Partagez ce film

mini_ver.png

MINI-VER

de Ariane Buhbinder
schermafbeelding_2019-03-25_om_11.05.06.png

JAILBIRDS

de THOMAS VILLEPOUX
ether_after.png

ETHER/AFTER

de Armel Roussel
lerrence_de_lhippocampe.png

L'errance de l'hippocampe

de Jean-Michel d'Hoop
logo_inverse

Chargement...