La Monnaie:

Une Reine Vierge avec de nombreux «favoris» masculins, un enfant bâtard devenu une monarque glorifié: la figure d'Elizabeth I Tudor (1533-1603) fascine depuis des siècles les historiens, poètes, dramaturges, peintres et compositeurs. Gaetano Donizetti a également consacré pas moins de quatre opéras à l'époque élisabéthaine: Elisabetta al castello di Kenilworth (1829) ; Anna Bolena (1830) ; Maria Stuarda (1834) et Roberto Devereux (1837).

Sous le titre Bastarda, le réalisateur Olivier Fredj et le chef d’orchestreFrancesco Lanzillotta transforment désormais cette tétralogie officieuse de Donizetti autour des Tudor en un biopic ambitieux, qui raconte la vie d'Elizabeth la Première en deux soirées d'opéra. À partir des arcs musicaux et dramatiques des œuvres originales, le tandem propose une partition et une dramaturgie complètement nouvelles, qui s’emparent formidablement de l'histoire de la vie et de la personnalité complexe de la reine: une femme qui, malgré son immense pouvoir, est écartelée entre sa lourde charge protocolaire de chef d'État et ses sentiments les plus intimes.

Résultat : un opéra-marathon de six heures, scindé en deux soirées auxquellles il faut idéalement assister de bout en bout : "Pour le meilleur, pour le pire ..." est l'histoire de l’enfance de la monarque et sa soudaine montée sur le trône ; "... Jusqu'à ce que la mort nous sépare" est celle de sa disparition inéluctable. Pour cette création épique, le metteur en scène et le chef d'orchestre se sont entourés de grands noms. Par exemple, Urs Schönebaum - designer pour Robert Wilson et pour la chorégraphe Sasha Waltz - est responsable des décors et de l'éclairage. D’autre part, la créatrice oscarisée Colleen Atwood , connue pour ses collaborations avec Tim Burton, signe les costumes.

BASTARDA!

90 minutes
Première le: 
25/03/23
Pays de la première: 
Début des répétitions: 
01/23
Fin des répétitions: 
02/23

Partagez ce film

Les oeuvres que nous soutenons

logo_inverse

Chargement...