Sophie Senecaut

FAIRE QUELQUE CHOSE AKA UNE FICTION LUCIDE, OPTIMISTE, NON-EXCLUANTE ET TRAGI-COMIQUE
90 minutes

La question n’est plus de savoir si « cela » va arriver, mais comment les conséquences des effondrements économique, énergétique, climatique et culturel vont redessiner les cartes du pouvoir.
Il nous faut quitter le vocabulaire de la croissance. Le pouvons-nous ?
Il nous faut sortir du déni individuel et collectif. Le pouvons-nous ?
Il nous faut consentir à l’interdépendance. Le pouvons-nous ?
Il nous faut reconnaître d’autres formes de vies et d’intelligences. Le pouvons-nous ?
Que pouvons-nous ?
Ou plutôt ... comment avoir accès à notre capacité d’agir (agentivité) ?

Odyssée
100 minutes

Ce spectacle homérique ausculte la place de l’artiste dans notre société néolibérale et interroge les connexions entre les hommes et les machines. Enlaçant la fiction à la réalité, cinéma et théâtre s’y confrontent en temps réel afin de donner un sens au trop plein d’histoires qui nous aveuglent et nous submergent au quotidien. Les spectateurs découvrent une performance visuelle et narrative dans laquelle un homme tente héroïquement de survivre dans un monde tragi-comique aux allures surréalistes.

L'éveil du printemps
150 minutes

L’éveil du printemps décrit la montée de la sève chez une douzaine d’adolescents d'une petite ville de province où sévit un contrôle social obsessionnel. Les jeunes gens découvrent leur sexualité naissante ainsi que des caprices et peurs qu’elle engendre. Ce faisant, ils se heurtent aussi au mur oppressant des interdits et tabous érigés par les adultes.

La mort rôde (à travers avortement et suicide), mais l’homme au masque, personnage abstrait et allégorique, veille à ce que finalement la vie l’emporte.

Les oeuvres que nous soutenons

silent_treatment.png

THE SILENT TREATMENT

de Caroline Strubbe
mastemah.jpg

MASTEMAH

de Didier Daarwin
titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
logo_inverse

Chargement...