Maxime Anselin

Métamorphoses
90 minutes

«Je me propose de dire les métamorphoses des formes en des corps nouveaux » C’est par ces mots que s’ouvre le long poème d’Ovide, qui conte deux cent trente et une histoires de métamorphoses. Vaste récit, où se bousculent, dans un agencement improbable, des légendes et les fragments réécrits des grandes voix du passé: Homère, Hésiode, les Tragiques grecs, Lucrèce et Virgile... On y croise des dieux, des héros et des hommes qui, soumis à l’action de la passion, se transforment. Animaux, arbres, fleurs, pierres, rivières ou souffles : rien ne perdure et tout se transforme... « Il n’y a rien de stable dans l’univers entier ; tout passe, toutes les formes ne sont faites que pour aller et venir. Ce que nous avons été, ce que nous sommes, nous ne le serrons plus demain.

MacBeth
130 minutes

Poussé par l’ambition dévorante de sa femme et par la prophétie des trois sorcières, Macbeth, chef des armées, orchestre massacres et assassinats pour se hisser sur le trône d’Ecosse, mettant ainsi en marche le mécanisme shakespearien qui signe à la fois la gloire et la perte des puissants : il montera sur le trône mais se fera prendre dans la toile ; de son avidité, ses cauchemars, ses trahisons. Entre raison et folie, plus il se démènera pour se libérer, plus les liens se resserreront. À travers ce récit magique et tragique, Shakespeare nous plonge dans un bas Moyen Âge très violent qui tend un miroir à notre siècle.

Les oeuvres que nous soutenons

silent_treatment.png

THE SILENT TREATMENT

de Caroline Strubbe
mastemah.jpg

MASTEMAH

de Didier Daarwin
titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
logo_inverse

Chargement...