Lenneke Ruiten

BASTARDA!
90 minutes

La Monnaie:

Une Reine Vierge avec de nombreux «favoris» masculins, un enfant bâtard devenu une monarque glorifié: la figure d'Elizabeth I Tudor (1533-1603) fascine depuis des siècles les historiens, poètes, dramaturges, peintres et compositeurs. Gaetano Donizetti a également consacré pas moins de quatre opéras à l'époque élisabéthaine: Elisabetta al castello di Kenilworth (1829) ; Anna Bolena (1830) ; Maria Stuarda (1834) et Roberto Devereux (1837).

TRILOGIA DA PONTE
635 minutes

La Monnaie fait le pari de représenter les trois opéras de Wolfgang Amadeus Mozart et du librettiste Lorenzo Da Ponte dans cette nouvelle conception sous forme de trilogie, comme s’il s’agissait d’une comédie humaine en trois volets.

Tous les événements de la Trilogia Mozart Da Ponte ont lieu à l’intérieur d’un immeuble dans lequel vivent et évoluent les personnages. Les focus successifs sur la vie fourmillante de cet immeuble donnent peu à peu à voir Le nozze di Figaro, Così fan tutte et Don Giovanni comme une série de fiction, une saga familiale. Progressivement, nous en apprenons davantage sur les personnages qui la composent et sur ce qui les relie.

Les oeuvres que nous soutenons

exen1.jpg

EXEN

de Tim Mielants
les_miennes_2.jpg

LES MIENNES

de Samira El Mouzghibati
ici_je_legue.jpg

ICI JE LÈGUE CE QUI NE M'APPARTIENT PAS

de Habib Ben Tanfous
logo_inverse

Chargement...