Léa Drouet

VIOLENCES
60 minutes

"On n’a jamais vu tant de violence". Filmée, photographiée, cadrée, démultipliée, empilée, abondamment commentée, elle est exposée sous toutes les coutures et pourtant on ne la voit plus. «La violence des uns contre les autres est partout. Mais les violences que nous suscitons et refusons, celles que nous désirons et rejetons dans un même mouvement, n’apparaissent nulle part», analyse Léa Drouet. Inspirée par un ensemble de mouvements sociaux (émeutes de 2005, lutte du Comité Adama, Gilets jaunes, combat de libération du peuple kurde tel qu’il se mène dans le Rojava…), l’artiste, en collaboration avec la philosophe et dramaturge Camille Louis, tente d’armer un regard pour se mettre à la trace de ce qui s’écrit sous les imageries de violence.

LABORATOIRE POISON 1,2,3
1 minutes

"LABORATOIRE POISON 1 2 3 est une recherche documentaire et formelle, à la fois anthropologique, esthétique et historique, menée avec énormément de professionnalisme par une équipe avide de connaissances, accompagnée d’historien.ne.s enthousiastes et soutenue par des partenaires audacieux.

Comment d’anciens antifascistes européens, combattants de la liberté, ont-ils pu torturer en Algérie, ou approuver le meurtre de Patrice E. Lumumba ? Et nous, « Européens de gauche » nous emparant de ces questions aujourd’hui, comment sommes-nous perçus là-bas ? Et si le racisme de gauche concernait le théâtre? Et si notre habitude à consommer de la déconstruction de récits héroïques, nous avait rendu nous-mêmes glissants, faciles à retourner, suspects ?

Laboratoire Poison
100 minutes

Laboratoire Poison est un spectacle de théâtre documentaire inspiré par des documents exhumés par le sociologue Jean- Michel Chaumont (UCL) dans le cadre de sa recherche sur les codes de conduite du combattant défait. ("Survivre à tout prix : essai sur l'honneur, la résistance et le salut de nos âmes", Ed. la découverte - à paraître en octobre 2017). Ces documents sont des relations de survivants et résistants communistes belges à la libération. Le parti invite les rescapés des camps nazis à faire un rapport sur leur propre conduite en détention. Ces documents sont bouleversants, confidentiels, tabou. On y découvre des héros faillibles, honteux, parfois repentants.

titina_1.png

TITINA

de Kajsa Naess
sacrifice1.jpg

LA FILLE DU SACRIFICE

de Réhab Mehal
les_intranquilles.png

LES INTRANQUILLES

de Joachim Lafosse
harvest.png

HARVEST

de Ely Dagher
logo_inverse

Chargement...