Ilse Eerens

DER ROSENKAVALIER
100 minutes

Après des années à travailler en profondeur des opéras italiens – notamment pour la Monnaie avec le doublé récent Cavalleria Rusticana & amp/ Pagliacci - le metteur en scène vénitien Damiano Michieletto s'empare de Richard Strauss. Der Rosenkavalier, sans doute l’opéra le plus populaire du compositeur allemand, raconte l'histoire du baron Ochs auf Lerchenau épris de Sophie von Faninal bien plus jeune que lui. L’engagement de mariage vole en éclats lorsque la jeune noble s’éprend à son tour d’Octavian, jeune "Rosenkavalier". Par sa lecture drôle et poétique de l’oeuvre, Michieletto délaisse une approche traditionnelle façon perruque poudrée pour donner à l’opéra de Strauss une nouvelle impulsion plus onirique et très originale.

Die Zauberflöte
150 minutes

La force a triomphé et couronne en récompense la beauté et la sagesse ! » C’est sur l’éloge de ces vertus que s’achève Die Zauberflöte devenu, depuis sa création, un emblème de la culture européenne. Après un Parsifal et un Orphée et Eurydice d’anthologie à la Monnaie, le metteur en scène Romeo Castellucci nous invite au cœur du chef-d’œuvre des Lumières, dont il livrera une interprétation originale qui interpelle, où le triomphe du Soleil – allégorie des vertus – est une utopie autant aveuglante que salutaire. À ses côtés, le chef Antonello Manacorda nous revient après Lucio Silla, un Mozart de jeunesse résolument tourné vers l’avenir. « Les chefs-d’œuvre révèlent de nouvelles significations quand on leur pose de nouvelles questions.

Les oeuvres que nous soutenons

logo_inverse

Chargement...